Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le Contrat de Ville

Comment réduire les écarts de développement entre les quartiers défavorisés et leurs unités urbaines ? Comment améliorer les conditions de vie des habitants en luttant notamment contre toute forme de discrimination ? Le contrat de ville constitue le cadre unique de mise en œuvre de la politique de la ville pour la période 2015-2022. Il concerne près de 2800 Winglois. 

Depuis ses origines dans les années 70, la Politique de la ville cherche à fédérer l’ensemble de ses partenaires pour soutenir les quartiers en situation de décrochage.

UN NOUVEAU CONTRAT POUR LA PÉRIODE 2015-2022

L’État a engagé une réforme en instaurant un contrat de ville unique et global pour mieux répondre aux besoins sur le terrain. Pour cela, de nombreux changements sont apportés par rapport au CUCS :
– Le contrat de ville est porté par les intercommunalités et non plus par les communes. La CALL associe la Région, les gestionnaires des fonds européens, le Département ainsi qu’une large communauté d’acteurs (Pôle emploi, Caisse d’allocation familiale, missions locales, bailleurs sociaux etc.)
– Une nouvelle géographie prioritaire a été définie. Elle repose sur quatre piliers : cohésion sociale ; cadre de vie et le renouvellement urbain ; développement de l’activité économique et de l’emploi ; valeurs de la République et citoyenneté.
– Ce contrat de ville, opérationnel depuis avril 2015 repose sur un travail co-construit par, pour et avec les habitants via l’instauration d’un conseil citoyen.

LA VILLE ENGAGÉE

A Wingles, un programme d’actions portées par les services municipaux et par le Sivom d’insertion a déjà débuté. Ainsi, la promotion de la lecture et de l’écriture, des Arts plastiques ou encore la sensibilisation à la Nature est menée par le service culturel grâce aux ateliers. Le CAJ s’inscrit également dans le dispositif en proposant des animations aux jeunes winglois. La Maison de Quartier Nicolas Boileau offre par ailleurs des ateliers essentiels tels que l’élévation des savoirs pour lutter contre l’illettrisme et diminuer le taux d’analphabétisation (au foyer Jean Steffe). Le Sivom d’insertion, dans le cadre de son programme FARE 5, accompagne les demandeurs d’emploi pour leur permettre d’obtenir le permis CACES, indispensable pour pouvoir travailler
dans la logistique. D’autres actions verront prochainement le jour notamment dans le domaine de la santé.

LE PRE

L’école joue un rôle prépondérant mais ne peut pas tout. Une intervention complémentaire éducative, culturelle, sociale, sanitaire est souvent nécessaire en dehors du temps scolaire, afin d’aider la famille à parfaire la construction et la personnalité de l’enfant. Le dispositif de réussite éducative vise à :

– donner leur chance aux enfants et aux adolescents ne bénéficiant pas d’un environnement social, familial et culturel favorable à leur réussite.
– accompagner dès la maternelle des enfants et adolescents présentant des signes de fragilité en prenant en compte la globalité de leur environnement.

Le programme s’inscrit pour les 2-16 ans et concerne les écoles qui sont en Réseau d’Education Prioritaire (R.E.P.). Il ne se substitue pas aux autres dispositifs existants, il s’agit d’un accompagnement adapté à chaque situation familiale et vise en priorité la réussite scolaire des élèves.

Plus de renseignements sur ce document

CAPACITÉ : 

450 personnes assisses

TARIFS ET CONDITIONS : 

WINGLOIS  : 600 € le week-end 
(particuliers, associations, professionnels)

EXTÉRIEURS : 1000 € le week-end 
(particuliers et professionnels)

Des pénalités peuvent être appliquées pour non-respect :  
– Nettoyage des locaux : 120 € 
– Tri sélectif :  100 €

RÉSERVATION :

1. Contacter la mairie pour connaître les disponibilité de la salle au 03.21.08.69.00

2. Adresser un courrier (ou par mail : cabinet-maire@wingles.fr)à Monsieur Le Maire sur lequel doit figurer vos coordonnées et les motivations de cette réservation

3. Une salle est attribuée par ordre de priorité pour la municipalité puis les associations wingloises et enfin les particuliers.

4. Un acompte de 25% sera demandé et une attestation d’assurance seront à fournir dès la reception du courrier de réservation. 

5. Le montant restant dû sera à régler un mois avant la date de location, accompagné d’un chèque de caution de 500 € (à l’ordre du Trésor Public)

Aller au contenu principal