Son histoire

L'origine de Wingles est très ancienne. Les différentes recherches archéologiques ont montré l'existence d'une vie humaine dès l'ère Néolithique. Dans cet espace naturel marécageux, les hommes de l'époque Gallo-romaine se sont sédentarisés pour cultiver une terre légère, développer l'élevage et fabriquer des armes, des poteries....

L'étymologie du nom Wingles

Les historiens régionaux s'accordent à dire que l'origine est germanique au Vè siècle lorsque les barbares germains ont renversé les Romains. Seulement, leurs avis divergent sur l'interprétation du nom. Il pourrait venir du mot "Winkel" qui signifie "maison isolée". En effet, le village était cerné de bois et de marécage lui donnant cette impression d'isolement. Pour d'autres, Wingles proviendrait du mot "Winchil" qui signifie "coin de l'Ouest".

Les Winglois témoins des grands tourments de l'Histoire

article histoire de wingles

Au cœur d'une région stratégique pour les peuples conquérants (Celtes du Nord, les Romains, les barbares germains, les seigneurs de Flandres, les Espagnols etc.), Wingles a toujours souffert des invasions et des guerres. Ce n'est qu'en 1648 (reconnu par le traité des Pyrénées le 7 novembre 1659) que Wingles redeviendra française et trouvera un peu de stabilité pour une trentaine d'année. Un peu seulement ! Car les Winglois, et plus largement la région, ont toujours été aux premières loges des conflits et payé un lourd tribu humain : Révolution, guerre contre l'Autriche en 1792, les guerres napoléoniennes, les Guerres 14-18 et 39-45, guerre d'Algérie etc.

A la conquête du charbon

Jusqu'au milieu du 19è siècle, les Winglois utilisaient le bois et la tourbe pour seuls combustibles. En 1850, l'exploitation de la tourbe dans le marais s'arrête définitivement avec la découverte du charbon dans le sous-sol du village. Cette roche sédimentaire va bouleverser non seulement le paysage de Wingles (chevalets, terrils, cheminées géantes) mais également la vie des habitants. En effet, beaucoup d'hommes délaissent le métier d'agriculteur pour celui de mineur de fond. Les travaux des fosses 3 et 4 débutent en 1869 et 1873 (entre 127 et 210 mètres de profondeur). Le creusement des fosses 7 et 7 bis débutent en 1879 jusqu'à 668 mètres de profondeur en 1919. En 1946, la fosse 4 sort plus de 800 tonnes de charbon et la fosse 7 plus de 1350 tonnes... par jour! En 1959 et 1960 les fosses 3 et 4 sont remblayées. EN 1972, les derniers puits ferment. Plus de 19 millions de tonnes de charbon ont ainsi été prélevées faisant du bassin minier "un pays noir". Les conditions de travail très difficiles ont marqué la chaire des Winglois. Et pourtant, c'est dans les profondeurs de la terre, que l'esprit chti's est né. Un esprit de solidarité sans faille qui rend encore aujourd'hui les anciens nostalgiques. Même s'il ne reste plus de traces des industries minières, l'architecture de la cité est façonnée par les corons, ces quartiers de maisons ouvrières.

Aujourd'hui, une ville contemporaine aux nombreux services

8362 Winglois profitent désormais d'une cité paisible. Les commerces de proximité, la présence de nombreux spécialistes médicaux,le marché hebdomadaire,  ses espaces naturels façonnés justement par le passé minier, font de Wingles une commune pratique où il fait bon vivre. Les enfants sont scolarisés dans l'une des six écoles (trois maternelles et trois primaires), le collège ou le lycée de Wingles. Les animations, le dynamisme des associations culturelles, sportives et de loisirs assurent à la population du bon temps.