6 défibrillateurs

Wingles dispose de 6 défibrillateurs automatiques ou semi-automatiques entretenus. Voici quelques règles à suivre lorsqu'une personne fait un malaise cardiaque. 

Le temps d'intervention sur une personne subissant un malaise cardiaque est déterminant. Pour cela, la Ville possède 6 défibrillateurs automatiques ou semi-automatiques entretenus. Ils se trouvent en mairie, au Foyer pour Personnes Agées Albert Goudin, au complexe sportif Michel Bernard, au stade Danel, au Centre Technique Municipal et à la salle du Petit Bois.

Reconnaître l'arrêt cardiaque et réagir rapidement

Lorsque vous apercevez une personne tomber et perdre connaissance, des réflexes permettent de détecter rapidement un arrêt cardiaque. Si la victime n'a aucune réaction et sa respiration est irrégulière voire inexistante, alors il peut s'agir d'un arrêt cardiaque.

Le temps d'intervention devient déterminant. Plus la victime est prise à temps, moins il y aura de séquelle pour le cerveau. Au-delà de 5 minutes sans intervention, l'accident peut devenir mortel.

De simples gestes suffisent pour sauver une vie

Il faut en premier lieu appeler le 15 (SAMU) où vous pourrez informer les secours de votre localisation. Dans le même temps, le cœur doit être massé. Pour cela, la victime doit être allongée sur une surface dure et plane. Le massage cardiaque et la ventilation artificielle (bouche-à-bouche) permet de se substituer au fonction du cœur. Il faut ainsi se placer à genoux à côté de la personne, mettre ses deux mains l'une sur l'autre au niveau du cœur. Il faut ensuite exercer 100 compressions par minutes, par séquences de 30 entrecoupées par deux expirations en bouche-à-bouche. N'hésitez pas à appuyer sur la partie massée jusqu'à 3 centimètres de profondeur. Sans défibrillateur, il faut continuer jusqu'à l'arrivée des secours.

Si un défibrillateur se trouve à proximité, vous pouvez demander l'assistance d'une autre personne pour vous l'apporter. Son utilisation est simple puisque des indications vocales vous guide pour placer les électrodes sur le thorax de la victime. L'appareil prendra ensuite le relai jusqu'à l'arrivée des secours.